Loisirs
Tout savoir sur la pyrotechnie ?

Tout savoir sur la pyrotechnie ?

Lors des mariages, des spectacles ou de n’importe quelle autre fête où l’hôte souhaite impressionner ses convives, il n’y a pas mieux qu’un feu d’artifice pour éblouir les regards. Certains pays comme les Émirats arabes unis, à Dubaï, le soir du nouvel, dépensent des centaines de milliers de dollars pour des spectacles au beau milieu de l’obscurité et l’effet de joie et de gaieté est toujours au rendez-vous.

Saviez-vous que derrière tous ces feux qui illuminent le ciel de mille feux pour le plaisir des spectateurs, se cachait toute une science appelée la pyrotechnie, surnommée l’art de la combustion. Nous allons essayer de percer les mystères de cet art.

Qu’est-ce que la pyrotechnie ?

Lors d’une opération de combustion classique, l’oxygène de l’air participe à la réaction en tant que catalyseur. Il se peut qu’un matériau brûle sans l’intervention d’oxygène à ce moment là, c’est de la pyrotechnie, tout un art qui est à l’origine des feux d’artifice, l’exploitation des mines, etc.

Ce qui fait d’un feu d’artifice ce qu’il est dans l’air, c’est bien la poudre noire, vous vous demandez sûrement ce que c’est. Cette poudre est ce qu’on appelle de la poudre à canon et elle vient de Chine, son pays d’origine, découverte il y a près de dix siècles. Elle se compose de trois éléments :

  • Du charbon qui lui confère cette couleur noire ;
  • Du souffre et cristaux insipides ;
  • Du nitrate de potassium ou bien du salpêtre.

Cette poudre est l’élément déclencheur des feux d’artifice et qui leur permet d’être constamment en mouvement et de prendre feu dans l’espace. L’énergie provient des deux composants de cette poudre, principalement du charbon et du soufre.

Mais souvent on voit cette combustion en mouvement avec des effets visuels que se créent dans le ciel. Les origines de ces mouvements sont le comburant et le carburant qui créent un mélange détonnant, la poudre noire donnera vie au produit par une action sur deux niveaux en créant différents effets :

L’effet de propulsion

C’est la toute première quantité de poudre noire mise à la base de la bombe, appelée aussi chasse qui éjectera rapidement la bombe dans le ciel grâce à un mortier (tube cylindrique).

L’éclatement

L’explosion se fait grâce à une deuxième charge de poudre noire que l’on retrouve au centre de la bombe, elle éclate quelques secondes après la première charge grâce à une mèche rapide. Cela arrive au moment où le projectile atteint une hauteur maximale. Puis, a lieu la dispersion des étincelles qui émerveillent les yeux des spectateurs.

Les différentes pièces pyrotechniques

Les pièces pyrotechniques qui sont sur le marché sont toutes différentes les unes des autres, par les effets qu’elles peuvent produire et qui dépendant de la structure de l’explosif et sa composition. Un large choix est disponible mais avec un même principe de fonctionnement, vous avez les bouquets, les embrasements ou cascades ainsi que les soleils nommés bouquets finaux.

Les mortiers pour professionnels sont responsables du lancement ou de la propulsion des pièces pyrotechniques. Autrement, il y a des fusées qui sont mises à la disposition des amateurs. Le plus courant est l’utilisation des bombes, ces dernières se composent d’une partie remplie de la charge responsable de la propulsion et sont dotées d’un système d’allumage à retardement.

Les étoiles que nous voyons au ciel sont, en fin de compte, des billes de poudre, dont la disposition autour des allumeurs créera les effets que nous avons cités précédemment en forme de palmier, de pivoine ou encore de saule pleureur.

La pyrotechnie n’englobe pas seulement les feux d’artifice, mais elle est aussi utile dans les armements, l’aérospatial, les exploitations minières ou encore les signaux de détresse émis par les marins.

Sachez que ce ne sont pas que les feux d’artifice qui enchantent les spectateurs comme les fusées, les feux de Bengale ou les cascades et pot à feu. La pyrotechnie demande des manipulations très délicates et reste une pratique assez polluante pour l’environnement, l’atmosphère, le sol, etc.

Il serait préférable de trouver d’autres moyens de divertissement pour éblouir les spectateurs. Sinon, au moins, la manipuler de manière délicate et en aucun cas seul. Désormais, vous en savez un peu plus sur un art pas si compliqué que ça en fin de compte. En voyant, une prochaine fois, un feu d’artifice, vous serez au courant de ce qui sera entrain de se passer.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.